Les études montrent que le risque d’échec de la transmission d’entreprise est deux fois moins élevé lorsque le cédant accompagne temporairement le repreneur.

Pour passer le relais, plusieurs solutions existent, dont le portage salarial :

  • le cédant peut signer un CDD avec l’acquéreur, ce qui peut être délicat quand on a été le patron pendant des années ;
  • certains préféreront créer une structure juridique et factureront les prestations à l’entreprise transmise. Si c’est juste pour cette période de transmission, c’est beaucoup de démarches, RSI, comptabilité… pour si peu de temps ; il existe une autre solution qui est très souple et qui peut être très avantageuse, c’est le portage salarial. En effet, le cédant devient salarié de l’entreprise de portage salarial, et assure sa mission avec autonomie. Il n’est pas salarié de l’entreprise dont il était le patron. ll n’a pas de lien de subordination avec l’ancienne entreprise. A la fin de la mission, les droits au chômage peuvent s’ouvrir une fois la mission terminée. Cela permet aussi de cotiser à la retraite et de bénéficier des avantages sociaux des salariés.
Démarrer avec Dtalents, c’est simple, dès maintenant !